Arboreal

Anahita Hekmat
Installation interactive collective, 2010

L’installation est située dans un espace obscur d’environ 200 m2. La présence de personnes dans la salle fait apparaître, sous forme de projections au sol, des détails d’embranchement d’un arbre, filmé en contre-plongée, se mouvant dans le vent. Des fragments d’images relient les emplacements des différents visiteurs. Une image composite se forme peu à peu en fonction de leurs déplacements d’une zone à une autre. Leurs interactions concertées feront apparaître de multiples bifurcations. Par ailleurs, des sons de respiration profonde sont déclenchés en fonction de données de localisation. La verticalité de l’arbre, renversée et aplatie par la projection au sol, est transformée en une sorte de réseau, de territoire, ou de cartographie horizontale créée et parcourue par les visiteurs. Tout comme l’espace de l’image qui n’existe qu’en présence de multiples acteurs, le souffle individuel devient collectif.