Carottages

Dominique Cunin
2013

©Dominique Cunin

La technique de la réalité augmentée, sous sa forme « classique » d’une simulation en trois dimensions positionnées avec précision par-dessus une capture optico-numérique grâce à une reconnaissance de motifs en temps réel, semble trouver un nouveau souffle avec les écrans mobiles. En effet, parce qu’ils intègrent une caméra et possèdent une puissance de calcul suffisante, ces « ordinateurs-écrans » mobiles permettent d’éviter la séparation jusqu’alors nécessaire entre la caméra et l’écran dans les dispositifs de réalité augmentée. Carottages est une proposition artistique de mise en œuvre de cette technique. Il s’agit de considérer les « marqueurs », les images qui servent de motif servant de repère dans l’espace filmé par la caméra, comme étant autre chose que de simples éléments fonctionnels. L’espace dans lequel se trouve le spectateur est reconstitué sous la forme d’un modèle 3D à partir duquel des images sont générées, offrant différents points de vue sur le bâtiment. Ces images ne donnent à voir que des segments blancs sur fond noir, ce sont des représentations géométriques et techniques difficilement lisibles. L’écran mobile permet de révéler une portion de l’espace en réalité augmentée par dessus chaque image : une zone définie par les bords de l’image tranche en profondeur les limites d’une représentation « réaliste » comportant lumières et ombres, offrant un regard inédit sur l’architecture.

EnsadLab, EMeRI (dir. Jean-Louis Boissier), exposition Mobilisable 2013, Labo de l’édition Paris.

©Dominique Cunin