Fauteuil Handicapé

Samuel Bianchini
Fauteuil à roulettes robotisé et fauteuil roulant, 2014-2018

Réalisation électronique et informatique (programmation des comportements) : Didier Bouchon
Développement du système de localisation et mapping (Slam) : Colin Bouvry
Réalisation matérielle : Adrien Bonnerot

Projet conçu et prototypé dans le cadre de l’axe de recherche « Behavioral Objects »
de l’équipe Reflective Interaction d’EnsadLab (laboratoire de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs – Université PSL)
Remerciements : Emmanuel Mahé, Filipe Pais, Emanuele Quinz, Nicolas Reeves

Deux fauteuils sont dans le même espace, une salle ou une scène vide de toute autre chose. L’un est un fauteuil à roulettes, un fauteuil de travail, de décideur. L’autre est un fauteuil roulant, pour les handicapés. Le premier bouge doucement, seul, avec un rythme très variable, hésitant. Il semble se diriger vers l’autre, s’en approcher, parfois, pour le pousser, mais il n’y parvient pas ou peu souvent ; il paraît fruste, à la peine dans ses mouvements. Quand, enfin, il trouve à pousser le fauteuil roulant, c’est pour s’en dégager, toujours aussi maladroitement, comme envahi par le doute et l’incertitude. Le second fauteuil, pour handicapé, quant à lui, ne bouge pas par lui-même ; il attend d’être poussé. Il marque de sa puissance symbolique l’ensemble de la scène, tout en amplifiant ici l’incertitude de la place du handicap.

Fauteuil handicapé, prototype #2, 2018 Événement « Nous ne sommes pas le nombre que nous croyons être », Cité internationale des arts, Paris, février 2018. © Samuel Bianchini – ADAGP
Fauteuil handicapé, prototype #1, 2014 Prototype réalisé lors d’une résidence de recherche-création à Hexagram / Université Concordia, organisée par l’équipe NXI Gestatio / UQÀM, avec l’aide du Conseil québécois de coopération franco-universitaire Université Concordia, Montréal, novembre 2014. Photo et vidéo : © Samuel Bianchini – ADAGP