Moche Pit

Keyvane Alinaghi
2010

Le Mosh (ou Mosh Pit) est un type de danse brutale des milieux hardcore depuis les années 70. Originaire des Etats Unis, elle est exécutée en faisant des sauts ressemblant à du pogo, en remuant des bras d’avant en arrière, en jetant ses pieds en avant et en arrière, parfois en touchant le sol de ses mains en rythme avec la musique et en se poussant les uns les autres sur de la musique métal.

Moche Pit est un espace interactif sonore : c’est à partir de l’énergie des utilisateurs que l’on crée la musique. A l’inverse de la danse contemporaine ou autre, aucune chorégraphie n’est écrite ici. Le Mosh Pit étant une danse chaotique et violente, l’installation nécessite une certaine agitation de la part des acteurs/utilisateurs pour mettre en route les instruments virtuels (claviers, séquenceurs, samplers, boîte à rythmes). Plus il y a de l’énergie, plus le tempo s’accélère, si les mouvements sont saccadés, la séquence est arythmique, si il y a fluidité, des thèmes sonores apparaissent, si il y a collision, l’intensité augmente, etc. Ces césures rythmiques et autres ralentissements ou accélérations s’apparentent à la notion d’agogique. Le média son de cet installation est lié aux paramètres suivants : le comportement et l’énergie des acteurs/spectateurs constituent un véritable mode de jeu.