Parallèles I & II

Marie-Julie Bourgeois
Environnement interactif, 2010-2012

Programmation informatique : Nicolas Montgermont
Conseil lumière : Annie Leuridan, Régie technique : Pierre-Yves Dougnac (EnsAD), Alexandre Saunier
Réalisation mécatronique : La ménagerie technologique IUT Cachan
Conseils techniques : Cyrille Henry
Architecture : Alain Cieutat
Menuiserie : A première vue
Conseils physique et optique : Georges-Albert Kisfaludi
Composition sonore : Julien Bréval
Production : Fondation Lagardère ; programme Dispositifs interactifs et performatifs (DiiP, devenu Reflective Interaction) d’EnsadLab, laboratoire de recherche de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs ; avec la participation du Fresnoy
Publication : Communication lors de la Conférence internationale AVANCA Cinema 27-31 Juillet 2016, Avanca, Portugal AvancaCinema.pdf

C’est la course du soleil qui se dessine dans l’environnement interactif Parallèles. La rotation d’une bille géante permet au spectateur d’avancer ou de reculer dans le temps. La vitesse et la dextérité de la manipulation créent l’ambiance visuelle et sonore de l’installation. La distorsion du temps est matérialisée par la course du soleil telle qu’elle peut s’inscrire dans un espace clos. Des faisceaux de lumières parallèles correspondent à la position du soleil dans le ciel à un instant T. Les rayons accompagnent le déplacement produit par le contrôle du trackball, ils traversent l’espace de la chambre blanche et éclairent le corps des spectateurs. Le principe est de simuler une perturbation de l’équilibre de notre planète en agissant sur sa vitesse de rotation. Le spectateur est non seulement embarqué dans un voyage temporel mais il est également exposé aux conséquences de ce dérèglement virtuel du cycle. Il se trouve ainsi en plein cœur d’un effet spécial inspiré d’un phénomène naturel qu’il contrôle et subit à la fois.