Responsive matter, une session posters expérimentale

©Mathieu Menard
©Mathieu Menard
©Mathieu Menard

Comment concevoir de nouvelles relations entre matière et forme pour élaborer de nouveaux matériaux, dits sensibles ou responsifs, des matériaux qui agissent et réagissent ? Comment et pourquoi, en travaillant avec des artistes et designers, mettre en œuvre ces nouveaux matériaux en cherchant à conjuguer leur processus matériel, leur processus esthétique et leur processus symbolique ? Passant de la 3D à la 4D, du volume défini à la forme en mouvement, ces matériaux ouvrent une nouvelle dimension, un nouveau degré de liberté, combinaison non linéaire qui oblige à prendre en compte et penser l’agentivité de la matière.

Face à ces questions complexes qui impliquent aussi bien les arts que les sciences, un mode singulier de publication est retenu pour rendre compte de recherches en cours sur ces matériaux actifs et réactifs : les posters dans une session posters d’un nouveau genre revisitée par des designers. Entre les modalités académiques de publications et les multiples façons qu’ont les arts de se rendre publics, peut-on ainsi ouvrir de nouvelles voies permettant de répondre aux exigences académiques autant qu’à celles des milieux artistiques ? Dès lors, ces formes hybrides de publications, en appelant autant à l’expérience sensible qu’à la transmission de connaissances, pourraient-elles permettre de s’adresser aussi bien à des experts qu’à des publics plus larges ?

« Poster session » coordonnée par Samuel Bianchini (EnsadLab-PSL) et Carole Ecoffet (IS2M-CNRS Mulhouse et EnsadLab) dans le cadre de « Nous ne sommes pas le nombre que nous croyons être », un événement de la Fondation Daniel & Nina Carasso, en partenariat avec la Chaire « arts & sciences » de l’École polytechnique, de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs – PSL et de la Fondation Daniel & Nina Carasso, et la Cité internationale des arts.

Commissariat et production déléguée : Bétonsalon.

Une expérimentation réalisée avec le soutien de la Chaire « arts & sciences » et du Labex Arts-H2H.