Ma tête est ensanglantée mais insoumise

Selma Lepart
2018

Photo : Selma Lepart

Ma tête est ensanglantée mais insoumise est une pièce expérimentale. Celle-ci fait preuve d’un « comportement » désordonné, sans cohérence apparente, comme si le corps du robot s’animait sous l’emprise d’une drogue ou de l’alcool. Le but est ici de recréer la problématique de communication entre le système de captation et les réponses motrices ; la logique interne du système présenté est ainsi démontrée par l’équilibre des tensions tensègres de la pièce, malgré l’impression d’anormalité que l’on peut s’en faire, soulignant ainsi le caractère extrêmement normatif de nos critères de jugement sur le « contrôle de soi ».

Photo : Selma Lepart