Workshop : Demo

Coordination et organisation : Francesca Cozzolino (enseignant chercheur EnsadLab/Lesc)
Responsable EnsadLab : Samuel Bianchini
Responsable Créalab/Lesc : Sophie Houdart

EnsadLab et l’Université Paris 8, avec le soutien du Labex Arts-H2H, mènent des recherches sur les nouvelles formes de publication pour la recherche en art et en design, des nouvelles façons de rendre cette recherche basée sur la pratique. Afin de consolider cette approche par un apport de l’anthroplogie de l’art, des sciences et des techniques, des chercheurs en art et en design d’EnsadLab ont mis en place un workshop avec des chercheurs en anthropologie participant au groupe de travail du Créalab (LESC, Université Paris X Nanterre la Défense).

Ces derniers s’interrogent sur la production de nouvelles formes de descriptibilité et, embrassant le paradigme d’une anthropologie spéculative, réfléchissent à la façon d’élargir la perception des mondes de l’enquête et la manière de décrire empiriquement des phénomènes lorsqu’ils sont en confrontation avec des réalités difficiles à appréhender, parfois incongrues ou complexes à expliquer.

Les chercheurs en art et en design, s’attachant à réfléchir à de nouvelles formes pour rendre publiques leurs recherches, questionnent le format de la démonstration : son articulation entre discours scientifique et narrativité des objets, son objectivité scientifique, son caractère argumentaire assuré principalement par le faire, par la pratique, la fonction des objets, dans une démarche en résonnance avec la tradition du design critique et spéculatif.

Organisé sur trois jours (14-15-16 décembre 2016) ce workshop vise à repenser le format de la démo à partir d’objets qui nous mettent en déprise. Que serait une démo sans verbalisation ? Pouvons-nous faire des démonstrations à partir de la seule narrativité des objets ? Quelle forme aurait une démo qui, à la place de démontrer des vérités, fonctionnerait comme un embrayeur de questionnements voire d’incohérences ? Comment imaginer une démo qui « fait dispute » ? Quelle forme prendrait une démo qui puisse expliquer des futures problématiques ou une réalité difficilement appréhendable ?