Contre l’oggetto, Conversazioni sul design

(Ouvrage en italien)

Emanuele Quinz
Éd. Quodlibet

« Il est impossible de définir le design ». Nous rencontrons de plus en plus souvent cette déclaration de la part de critiques et d’historiens du design. Une habitude ? ou l’aveu d’une réelle impossibilité – d’identifier et de délimiter les frontières d’un phénomène trop étendu ou insaisissable. Comme si le design n’était plus une discipline au sein d’un système artistique, un secteur professionnel et productif au sein d’un système économique, un champ de techniques, de concepts, de pratiques et de traditions au sein d’un horizon culturel, mais au contraire une notion qui se prête à une forme d’universalité : le design est toutes ces choses, et bien plus encore ». C’est donc, stratégiquement, à travers une série de conversations qu’Emanuele Quinz nous propose dans ce volume une analyse comparative de cette discipline en constante évolution. L’auteur se sert de ses compétences d’historien pour pénétrer les processus créatifs inextricablement liés à l’art, et donc non liés à des fins strictement fonctionnelles. Paradoxalement, en fait, une grande partie du design récent est née contre l’idée que le design est une production à l’infini d’objets commerciaux, à commencer par l’exposition décisive Italy: The New Domestic Landscape, qui s’est tenue au MoMA à New York en 1972 et qui a mis en avant l’architecture radicale italienne. Les personnalités interrogées ici constituent donc un échantillon générationnel qui remonte aux pionniers du « contre-design » de l’époque, tels que Ugo La Pietra et Gianni Pettena, aux représentants du design conceptuel et du design critique néerlandais des années 1990, jusqu’à certains des principaux auteurs de la scène internationale actuelle, comme Martino Gamper, les frères Bouroullec ou Matali Crasset.

Le tableau qui en résulte permet de clarifier la nature du design au XXIe siècle, sans renoncer à souligner non seulement la pluralité des positions, mais aussi la transmigration des idées rendue possible par le statut particulier de ce matériau, heureusement intermédiaire entre l’art et l’industrie, qui devient aussi de plus en plus déterminant pour le destin de l’architecture et de l’urbanisme de notre temps.

Conversations avec Giovanni Anceschi, Aldo Bakker, Gijs Bakker, Jurgen Bey, Pieke Bergmans, Erwan & Ronan Bouroullec, Elio Caccavale, Pierre Charpin, Matali Crasset, Didier Fiuza Faustino, Martino Gamper, Hehe, Ugo La Pietra, Matthieu Lehanneur, Mathieu Mercier, Gianni Pettena, Robert Stadler, Wieki Somers, Superflex, Clino Trini Castelli, avec la complicité de Tony Côme, Francesca Cozzolino, Jehanne Dautrey, Catherine Geel, Mari Linman, Luca Marchetti et Guido Musante.

16,7 x 24 cm
320 + XVI pages 
28 €
ISBN : 9788822903266

Site Internet : https://www.quodlibet.it/libro/9788822903266